Crédit d’impôt énergétique : le comprendre pour mieux en profiter

Un crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le Crédit d’Impôt sur la Transition Energétique (C.I.T.E.) a été mis en place le 1er septembre 2014 dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, et prolongé jusqu’en 2018. Ce projet s’inscrit dans une démarche écologique, et a pour but de lutter contre le réchauffement climatique.

Plus avantageux que le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable) qu’il remplace, il vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts voire d’un remboursement d’un montant égal à 15% de vos fenêtres lors de vos travaux de rénovation, qu’elles soient en aluminium, bois, ou PVC.

Pour en bénéficier, vos travaux doivent permettre de réduire l’empreinte énergétique de votre appartement ou de votre maison, avec des produits répondant aux normes, et installés par des professionnels certifiés RGE.

De multiples raisons d’en profiter

Grâce au C.I.T.E., vous bénéficierez de nombreux avantages en remplaçant vos fenêtres, car vous :

  • Réduisez vos factures de chauffage
  • Diminuez les déperditions d’énergie
  • Contribuez à limiter le réchauffement climatique
  • Augmentez la valeur de votre bien
  • Profitez d’un intérieur confortable hiver comme été
  • Rénovez vos extérieurs (volets et portes d’entrée) à prix réduit
  • N’avez plus besoin de réaliser un bouquet de travaux pour en profiter

Des conditions simplifiées

Le C.I.T.E. : pour qui ?

Le crédit d’impôt pour le développement durable est accessible à tous, que vous soyez propriétaire ou locataire, et quel que soit votre salaire. La seule condition pour pouvoir en bénéficier, c’est d’être fiscalement domicilié en France.

Pour quels logements ?

Vous pouvez profiter du crédit d’impôt pour les travaux de rénovation de votre résidence principale de plus de 2 ans, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison individuelle.

Quels sont les travaux concernés ?

Vous souhaitez isoler votre habitat.
Vous pouvez prétendre au crédit d’impôt pour les travaux suivants :

  • Achat et pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques (planchers, murs extérieurs, toitures terrasses, combles perdus, …)*,
  • Achat de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées* (fenêtres),
  • Achat de matériaux de calorifugeage de tout ou partie d’une installation de production ou de distribution de chaleur ou d’eau chaude sanitaire*,

Vous souhaitez chauffer votre intérieur.
Profitez du crédit d’impôt pour investir dans un système de chauffage performant :

  • Achat d’une chaudière à haute performance énergétique (HPE) hors fioul
  • Achat d’une chaudière à micro-cogénération gaz*,
  • Achat d’appareils de régulation de chauffage,

Vous souhaitez produire vous-même l’énergie dont vous avez besoin.
Vous pourrez bénéficier de déductions fiscales pour les travaux ci-dessous :

  • Équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire*,
  • Systèmes de fournitures d’électricité (sauf les panneaux photovoltaïques)
  • Pompes à chaleur, autres qu’air/air, dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire*,

 

Le C.I.T.E. vous permet de bénéficier des 30% de crédit d’impôt dans les cas suivants :

  • Équipements de raccordement à un réseau de chaleur*,
  • Diagnostic de performance énergétique (pour un même logement, un seul DPE par période de 5 ans),
  • Borne de recharge de véhicules électriques,
  • Compteurs individuels pour le chauffage et l’eau chaude sanitaires,
  • Audit énergétique avec au minimum une proposition permettant d’atteindre un très haut niveau de performance énergétique, en dehors des cas où il est obligatoire

 

*Soumis à des obligations de performance. Retrouvez la liste détaillée sur le site de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

 

certification-rge-credit-impot-renovationQui doit réaliser les travaux ?

Pour pouvoir bénéficier de l’aide financière accordée par l’Etat au travers du C.I.T.E., vos travaux devront obligatoirement être réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
N’hésitez pas à consulter la liste de nos professionnels RGE Solabaie, et à leur demander de vous présenter leur certificat « Qualibat RGE » !

 

Comment se calcule l’aide financière pour les travaux de rénovation ?

Le montant maximum des travaux est plafonné comme il suit :

  • 8000€ pour une personne seule*,
  • 16000€ pour un couple*,
  • 400€ par personne à charge supplémentaire*

 

Attention ! La somme indiqué concerne le montant maximum de vos travaux, et non pas le montant de l’aide que vous pourrez percevoir !
Ainsi, si vous êtes une personne seule, et que vous réalisez pour 9000€ de travaux, vous ne pourrez pas bénéficier du crédit d’impôt pour vos rénovations !

Exemple: Vous êtes un couple avec deux enfants, le montant total de vos travaux  ne pourra dépasser 16800€. Si vous réalisez alors 15000€ de travaux (s’ils sont tous éligibles à un CITE de 15%), vous percevrez donc 15% de cette somme, soit 2250€.

Ce montant concerne l’achat des matériaux uniquement. Les 30% ou 15% de crédit d’impôt ne s’appliquent donc pas à la pose par votre installateur RGE. A noter également que si vous percevez une autre aide publique, celle-ci devra être déduite du C.I.T.E.

*Ces sommes sont fournies à titre indicatif, et à date d’édition du document.

 

Quelle est la date limite pour en profiter ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (C.I.T.E.) 2018 concerne les travaux qui auront été payés entre le 1er janvier et le 30 Juin 2018 inclus. Vous pourrez profiter du crédit d’impôt à taux réduit de 15% à condition que cela concerne la rénovation de parois à simple vitrage.

Un projet ?

Parlons-en, c'est gratuit et sans engagement !

Devis gratuit Les conseils à la rénovation Les atouts Solabaie Configurateur Catalogue
×